|

Le top des 6 moyens de sécuriser un serveur Linux

securiser un serveur linux

Les serveurs sont la cible de nombreuses attaques par les pirates informatiques. Ce sont des cibles importantes car ils contiennent des données confidentielles, des informations financières et des données personnelles de clients. Dans cet article, je vous propose 6 techniques, qui ont fait leurs preuves, pour assurer la sécurité de vos serveurs Linux.

1. Les paquets de sécurité Linux

Les paquets de sécurité Linux sont des patchs de sécurité créés par divers développeurs afin d’améliorer la sécurité d’un système d’exploitation ou d’une application. Les paquets de sécurité Linux sont très populaires et fournissent une alternative aux logiciels de sécurité avancés pour les administrateurs système. En plus du fait qu’ils sont gratuits, ils sont faciles à installer et à administrer.

Les paquets de sécurité Linux sont nombreux et peuvent être difficiles à trouver. Certains paquets de sécurité sont gérés par le projet Debian, et d’autres par des développeurs indépendants. Vous trouverez également des paquets de sécurité pour des distributions ne faisant pas partie du projet Debian comme Fedora, Mandriva, Red Hat et Ubuntu.

2. La configuration du firewall

La configuration du firewall est d’une importance capitale. Elle permet de protéger votre réseau informatique contre les attaques extérieures. Les firewalls sont un mécanisme de sécurité informatique qui filtre les accès internet, applicatifs ou réseau à destination et en provenance de l’entreprise. Un firewall peut être intégré dans un routeur, dans un pare-feu, dans une solution similaire ou directement dans le système d’exploitation.

Lorsque vous configurez un firewall, il est important de limiter les ports ouverts. Cela vous permettra de sécuriser les zones vulnérables de votre réseau. Les ports ouverts sont des points d’entrée potentiels pour les attaques informatiques. Vous devriez également protéger les zones sensibles de votre réseau, comme la zone de stockage ou la zone réseau. Enfin, vous devriez configurer votre pare-feu pour éviter que seuls les clients autorisés puissent accéder à votre réseau informatique.

L’analyse des logs est un moyen simple de sécuriser un serveur Linux. Le suivi et l’analyse des logs permettent de détecter les tentatives d’intrusion et d’activer une alarme en cas d’attaque. Les logs sont des fichiers qui recensent les événements survenant sur votre système. Ces événements peuvent inclure les activités de l’utilisateur, les appels reçus par le système ou les tentatives d’intrusion. Si vous configurez correctement l’analyse des logs, vous pourrez restreindre l’accès à votre système et identifier les tentatives d’intrusion.

La commande nmap est très utile pour tester les règles firewall d’un réseau. Elle permet de déterminer si le trafic est autorisé ou non. Cette commande peut être utilisée pour tester des règles de filtrage par simple visualisation ou avec un script.

3. La configuration des mots de passe et MFA

L’authentification à deux facteurs (2FA) est un moyen de protéger les comptes utilisateurs en utilisant des identifiants supplémentaires pour valider l’identité des utilisateurs. Il s’agit généralement d’une combinaison de deux facteurs de pénétration, tel qu’un mot de passe et une clé physique, ou un mot de passe et un code reçu par SMS. Le terme souvent utilisé pour qualifier ces méthodes est « mots de passe ».

Pourquoi l’authentification à deux facteurs est-elle importante ?

securiser Microsoft 365 2FA 2

Les attaquants sont de plus en plus avancés et, dans certains cas, ils peuvent utiliser des techniques sophistiquées pour accéder à des comptes. Nous continuerons d’améliorer la sécurité de nos produits en introduisant et en utilisant les méthodes les plus efficaces pour protéger nos clients.

4. L’authentification ssh par certificats

Pour uniformiser la méthode d’authentification, l’utilisateur doit utiliser une paire de clés. Cette dernière est générée à la demande et le client garde précieusement celle-ci. La clé publique est envoyée au serveur SSH qui la stocke dans un endroit dédié à cet effet.

Lors de l’authentification, le client vérifie que la clé publique envoyée par le serveur est bien la bonne. Pour cela, il utilise sa clé privée. Combinée avec une authentification MFA, l’authentification par certificat est une méthode extrêmement sûre.

5. La sécurisation des accès par VPN

Vous pouvez utiliser les VPN pour améliorer la sécurité de votre réseau. En fait, une solution de VPN a été conçue pour permettre aux utilisateurs d’accéder à des ressources distantes comme des serveurs stockant des données confidentielles ou des réseaux privés. Utilisez VPN pour connecter un point distant à votre domaine privé. Vous pouvez facilement configurer votre VPN en utilisant OpenVPN.

Les VPN assurent la sécurité du réseau de l’entreprise. Afin de protéger la confidentialité des données, les entreprises peuvent utiliser des réseaux privés virtuels (VPN) pour connecter leurs sites de bureau à la maison ou aux sites externes.

6. Mettre en place un système de sauvegarde

Le système de sauvegarde est important pour s’assurer que vos fichiers importants soient en sécurité. Vous pouvez utiliser des outils tels que rsync et duplicity pour effectuer des sauvegardes régulières de vos données importantes. Il existe aussi des logiciels de sauvegarde tiers comme Acronis ou Veeam, qui ont une version Linux. Nous vous conseillons de sauvegarder vos serveur sur un site distant et de vérifier régulièrement l’intégrité de vos sauvegardes.

Avec l’augmentation des cryptolocker il est important de sauvegarder sur des systèmes séparés de votre réseau.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.